Le réseau social d’entreprise: première approche d’un marché en pleine expansion

Anthony DEAL 1
Le réseau social d’entreprise: première approche d’un marché en pleine expansion

Depuis quelques années, la notion très répandue de web 2.0 est devenue obsolète face aux réseaux sociaux. Ce constat est en premier lieu vérifiable dans la sphère privée. Foursquare, Instagram, Pinterest, Twitter, Facebook, Trumbl, Google+, LinkedIn, Viadeo,…pour ne citer que les plus connus.

Les réseaux sociaux permettent désormais une multitude d’usages en dehors de leur fonction principale de permettre aux utilisateurs d’interagir: publication, partage, rencontres, gaming, localisation, achats…le web social se confond désormais avec la web.

Alors que beaucoup d’entreprises commencent à faire du business sur Twitter, Facebook, LinkedIn et Google+, une foule de nouveaux réseaux dédiés aux entreprises sont venus s’ajouter dans le paysage. Les plates-formes les plus connus se nomment Yammer, Google+, Elgg, Drupal, Liferay, Sharepoint…

RSE-serdaLab-entreprisereseau
Qu’est ce qu’un RSE?

Le RSE se définit comme un outil collaboratif qui a pour objectif de faciliter la communication entre des services d’une entreprise ou au sein même d’une entité restreinte. Le RSE reprend l’un des principes structurants des réseaux sociaux classiques à savoir un mur pour afficher les échanges entre salariés connectés et un mur propre à un salarié.

Les membres d’un RSE sont regroupés en communautés professionnelles et sont liés par plate-forme applicative réunissant les employés d’une entreprise, ses clients, ses actionnaires ou ses partenaires. L’objectif majeur du RSE est le partage de l’intelligence collective en créant une base qui collecte des idées, des savoirs faire, des retours d’expérience,…

Un RSE peut se décliner en espaces collaboratifs, publics ou privés, dans lesquels l’on peut inviter des participants.

  • Chacun d’entre eux doit donc avoir un profil membre comportant en général: profession / affectation, photo, adresse, liens vers sites et réseaux sociaux. Cela permet ainsi d’accéder à des espaces de travail pour organiser un département, un projet, un intranet,…
  • Il est également possible de poster des messages comme sur les réseaux sociaux classiques. La messagerie privée peut être connectée avec la messagerie professionnelle.
  • Les RSE comportent également des outils de gestion documentaire (PJ, événements, documents…).
  • On peut sélectionner des articles et les recommander pour les membres de la communauté.
  • L’archivage des informations fait partie des autres fonctions disponibles.
  • On peut également s’abonner à différents flux et suivre en temps réel les nouveaux ajouts en recevant une notification mail.
  • Il est également possible d’ajouter des flux d’informations extérieurs aux RSE (flux RSS) ou d’y associer d’autres réseaux sociaux.

Si dans un premier temps, une certaine méfiance s’est installée, la plupart des entreprises ont fini par s’intéresser aux capacités des RSE (réseaux sociaux d’entreprises) à optimiser le partage d’informations et les relations entre collaborateurs. La multiplication de ces solutions RSE se fait pour l’heure de façon assez déstructurée et constitue résolument un frein à la prise de décision pour leur mise en œuvre.

Le but ultime de ce type d’application est d’augmenter la productivité des collaborateurs d’une entreprise et de capitaliser en interne.

Des chiffres qui laissent envisager un essor spectaculaire pour les années à venir

La croissance de ce marché est estimée par le cabinet d’études Forrester à 61% par an d’ici 2016. Ce qui correspond à un bond de géant en valeur : de 600 millions de dollars en 2011, le marché des logiciels de réseau social d’entreprise pourrait ainsi représenter 6,4 milliards de dollars à horizon 2016 selon le cabinet d’études.

Les réseaux sociaux d’entreprise pourraient ainsi être le prochain phénomène d’ampleur à la condition qu’ils trouvent une place naturelle au sein de l’organisation. Le rachat d’une des solutions phares du secteur pour 1,2 milliard de $ (Yammer et ses 5 millions de membres) par Microsoft en 2012 est une preuve. Reste à savoir comment Microsoft envisage de l’intégrer à sa suite logicielle, en particulier Sharepoint.

L’utilisation par les employés des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, pousse les entreprises à construire leurs propres réseaux sociaux d’entreprises pour donner aux travailleurs des zones sécurisées de collaboration et de partage des données. En 2013, IDC prévoit que ces réseaux iront au-delà de la phase pilote et passeront dans les usages communs malgré la méfiance a priori des organisations sur ce type de solution.

Le RSE est une solution qui à la capacité de regrouper l’information au sein d’une entreprise et peut ainsi devenir un outil d’aide à a décision si l’information est correctement exploitée.

One Comment »

  1. Johna920 at 1:32 - Reply

    Thanks for another magnificent post. Where else may just anybody get that kind of info in such a perfect manner of writing? I have a presentation next week, and I’m at the look for such information. geddaakkfeeg

Leave A Response »